Sélectionner une page

Débat entre Lili Sans-gêne et le père Pierre Descouvemont.

« La plupart des chrétiens ne croient plus à ces histoires d’anges et de démons »

Le diable a été inventé par nos ancêtres pour expliquer la souffrance. C’était aussi une façon de se déculpabiliser devant le mal commis : « Ce n’est pas ma faute c’est le diable qui m’a poussé à le faire… » Un peu facile !

Effectivement, les religions anciennes qui rendaient le diable responsable du mal ne manquent pas. Au XIIIe siècle, les cathares croyaient par exemple qu’il y avait deux dieux, le dieu du bien et le dieu du mal et que celui-ci était le créateur de toutes les réalités visibles. Il ne faut donc pas s’étonner, disaient-ils, que nos corps puissent souffrir ou faire le mal, puisqu’ils proviennent du dieu mauvais. À l’inverse, les chrétiens affirment qu’il n’y a qu’un seul Dieu, créateur de l’univers visible et invisible, qu’il n’y a pas d’autre dieu que lui, que les démons eux-mêmes sont des anges qui ont été créés par Dieu dans son immense amour. Mais, par orgueil ils ont décidé, librement, de ne pas l’adorer, de ne pas le reconnaître comme leur Dieu. Lucifer, l’ange de la lumière, aurait pu devenir un ange aussi merveilleux que saint Michel. Mais il aurait dû reconnaître que son intelligence lumineuse avait été créée par Dieu. Alors, par orgueil, il s’est éloigné de Dieu. Depuis, il est celui qui s’oppose à Dieu et qui cherche, par tous les moyens – le mensonge et la séduction – à entraîner les hommes loin de Dieu. Il les pousse à se méfier de lui, à ne pas croire en son amour infini. C’est par lui que le mal et la mort sont entrés dans le monde. Et c’est pour nous sauver de ce mal que le Fils de Dieu, Jésus, a offert sa vie sur la croix.

Comment pouvez-vous parler des anges et des démons avec une telle assurance, comme si vous les aviez rencontrés au coin de la rue ? Pourtant, la plupart des chrétiens ne croient plus à ces histoires d’anges et de démons.

Je le sais bien. Il est même assez cocasse que l’on mette en doute l’existence des démons au moment où les sites sataniques se multiplient sur internet et où certains chanteurs n’hésitent pas à invoquer Satan dans leurs refrains. Baudelaire le disait déjà : la pire ruse du diable est de faire croire qu’il n’existe pas ! Pourquoi je crois à l’existence des anges et des démons ? À cause de la Bible et plus particulièrement de l’Évangile, qui en parle beaucoup. Jésus commence son ministère en Galilée en délivrant des personnes malmenées par le démon et il donne pouvoir à ses disciples d’exercer à leur tour ce ministère de délivrance. Il leur demande de terminer leur prière en disant à leur père du ciel : « Délivre-nous du Malin. » Satan manifeste d’ailleurs sa présence de façon assez spectaculaire quand il est chassé. Lorsqu’un exorciste jette de l’eau bénite sur une personne malmenée par le démon, celle-ci réagit avec une violence inouïe. Satan ne le supporte pas. Tout se passe comme s’il reconnaissait l’autorité du prêtre qui l’en asperge mais ne la supportait pas, puisqu’elle vient de Dieu…

Ne me dites pas que vous croyez vous aussi à toutes ces histoires d’exorcisme et de maisons infestées par le diable ?

 Il est évident que beaucoup de personnes qui vont voir un exorciste parce qu’elles se croient victimes du démon souffrent, en réalité, d’un trouble psychologique. Elles ont surtout besoin d’être écoutées et rassurées. Mais de nombreuses personnes malmenées par Satan, à la suite de pratiques occultes, ont été délivrées par les prières d’un exorciste. De nombreux saints ont aussi été malmenés directement par Satan.

« La pire ruse du diable est de faire croire qu’il n’existe pas »

Croire au diable, ça remet en cause l’existence de Dieu. S’il existe et qu’il est tout puissant, c’est illogique de penser qu’il est moins fort que Satan et qu’il le laisse faire autant de mal.

Cette permission que Dieu donne aux démons de perturber la vie des siens est effectivement un grand mystère : c’est même tout le mystère du mal… Dieu ne se sert pas seulement des saints et des bons anges pour réaliser ses desseins, mais de tous les pécheurs qui lui désobéissent et des démons eux-mêmes qui ne cessent de blasphémer. En effet, d’un mal, aussi grand soit-il, Dieu peut toujours tirer un bien, par la puissance de son amour, même si cela parait impossible à vue humaine.

Ça ne tient pas debout. Pourquoi Dieu aurait-il créé ces démons, s’il savait que, par leur faute, ils deviendraient de mauvais anges ? Il aurait dû les créer avec une liberté incapable de pécher.

Dieu nous a créés par amour et il désire que nous l’aimions en retour. Or, il n’y a pas d’amour sans liberté. Cependant, malgré sa toute-puissance, Dieu ne pouvait pas créer des êtres incapables de prendre une mauvaise orientation. Lui seul possède par nature une liberté parfaite, incapable de choisir le mal. Les êtres créés peuvent, hélas, par orgueil, choisir le mal et ne pas vouloir reconnaître leur dépendance vis-à-vis de leur Créateur. C’est ce qu’ont fait les démons et ils essayent de nous entraîner dans leur révolte et leur malheur… Si nous résistons à leurs sollicitations, nous entrerons un jour dans la joie de Dieu et nous participerons à sa liberté parfaite : nous ne pourrons alors qu’aimer !

Si le diable existe vraiment, les croyants doivent avoir très peur d’être entraînés par lui en enfer. La religion chrétienne ne serait donc pas une religion de l’amour mais de la peur. Comment voulez-vous qu’elle attire les hommes ?

 En lisant l’Évangile, on est obligé de constater que Jésus dit explicitement à ses disciples qu’ils doivent craindre celui qui est capable de les entraîner en enfer. Cette peur du diable et de l’enfer que Jésus nous recommande d’entretenir dans notre cœur n’a rien de terrifiant ni de traumatisant. Car c’est justement parce que les chrétiens ont peur du diable et de ses ruses qu’ils se précipitent avec une totale confiance dans les bras de Jésus, leur sauveur ! Ils ne se présentent pas à lui en disant : « Jésus, je suis brave, aie confiance en moi ! » Conscients de leur pauvreté, ils lui disent plutôt : « Jésus, je suis tellement faible que je ne compte que sur toi pour mener le bon combat contre Satan. »

Retrouvez l’article sur l’1visible : http://l1visible.com/le-diable-existe-t-il%e2%80%85/